Bible

Cliquez ici pour Abonnez-vous
Plan de lecture
Version Bible
Jour 81 Jour 82Jour 83

Actes chapitre 22

1
Hommes frères et pères, écoutez maintenant mon apologie auprès de vous.
2
Et quand ils entendirent qu'il leur parlait en langue hébraïque, ils firent silence encore plus; et il dit:
3
Je suis Juif, né à Tarse de Cilicie, mais élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel selon l'exactitude de la loi de nos pères, étant zélé pour Dieu, comme vous l'êtes tous aujourd'hui;
4
et j'ai persécuté cette voie jusqu'à la mort, liant les hommes et les femmes, et les livrant pour être mis en prison,
5
comme le souverain sacrificateur même m'en est témoin, et tout le corps des anciens, desquels aussi ayant reçu des lettres pour les frères, j'allais à Damas, afin d'amener liés à Jérusalem ceux aussi qui se trouvaient là, pour qu'ils fussent punis.
6
Et il m'arriva, comme j'étais en chemin et que j'approchais de Damas, que vers midi, tout à coup, une grande lumière, venant du ciel, brilla comme un éclair autour de moi.
7
Et je tombai sur le sol, et j'entendis une voix qui me disait: Saul! Saul! pourquoi me persécutes-tu?
8
Et moi je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et il me dit: Je suis Jésus le Nazaréen que tu persécutes.
9
Et ceux qui étaient avec moi virent la lumière, et ils furent saisis de crainte, mais ils n'entendirent pas la voix de celui qui me parlait.
10
Et je dis: Que dois-je faire, Seigneur? Et le Seigneur me dit: Lève-toi et va à Damas, et là on te parlera de toutes les choses qu'il t'est ordonné de faire.
11
Et comme je n'y voyais pas, à cause de la gloire de cette lumière, j'arrivai à Damas, ceux qui étaient avec moi me conduisant par la main.
12
Et un certain Ananias, homme pieux selon la loi, et qui avait un bon témoignage de tous les Juifs qui demeuraient là,
13
venant vers moi et se tenant là, me dit: Saul, frère, recouvre la vue. Et sur l'heure, levant les yeux, moi je le vis.
14
Et il dit: Le Dieu de nos pères t'a choisi d'avance pour connaître sa volonté, et pour voir le Juste, et entendre une voix de sa bouche;
15
car tu lui seras témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues.
16
Et maintenant que tardes-tu? Lève-toi et sois baptisé, et te lave de tes péchés, invoquant son nom.
17
Or, quand je fus de retour à Jérusalem, comme je priais dans le temple, il m'arriva d'être en extase et de le voir
18
me disant: Hâte-toi et sors au plus tôt de Jérusalem; parce qu'ils ne recevront pas ton témoignage à mon égard.
19
Et moi je dis: Seigneur, ils savent que je mettais en prison et que je battais dans les synagogues ceux qui croient en toi;
20
et lorsque le sang d'Étienne, ton témoin, fut répandu, moi-même aussi j'étais présent et consentant, et je gardais les vêtements de ceux qui le tuaient.
21
Et il me dit: Va, car je t'enverrai au loin vers les nations.
22
Et ils l'écoutèrent jusqu'à ce mot, et ils élevèrent leur voix, disant: Ote de la terre un pareil homme, car il n'aurait pas dû vivre.
23
Et comme ils poussaient des cris et jetaient leurs vêtements et lançaient de la poussière en l'air,
24
le chiliarque donna l'ordre de le conduire à la forteresse, disant qu'on le mît à la question par le fouet, afin d'apprendre pour quel sujet ils criaient ainsi contre lui.
25
Mais quand ils l'eurent fait étendre avec les courroies, Paul dit au centurion qui était près de lui: Vous est-il permis de fouetter un homme qui est Romain et qui n'est pas condamné?
26
Et quand le centurion entendit cela, il s'en alla faire son rapport au chiliarque, disant: Que vas-tu faire? car cet homme est Romain.
27
Et le chiliarque s'approchant dit à Paul: Dis-moi, es-tu Romain?
28
Et il dit: Oui. Et le chiliarque reprit: Moi, j'ai acquis cette bourgeoisie pour une grande somme. Et Paul dit: Mais moi, je l'ai par naissance.
29
Aussitôt donc, ceux qui allaient le mettre à la question se retirèrent de lui; le chiliarque aussi eut peur, sachant qu'il était Romain, et parce qu'il l'avait fait lier.
30
Mais le lendemain, voulant savoir exactement ce pour quoi il était accusé par les Juifs, il le fit délier et ordonna que les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin s'assemblassent; et ayant fait descendre Paul, il le présenta devant eux.

Galates chapitre 1

1
Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par l'homme, mais par Jésus Christ, et Dieu le Père qui l'a ressuscité d'entre les morts,
2
et tous les frères qui sont avec moi, aux assemblées de la Galatie:
3
Grâce et paix à vous, de la part de Dieu le Père et de notre Seigneur Jésus Christ,
4
s'est donné lui-même pour nos péchés, en sorte qu'il nous retirât du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Dieu et Père,
5
auquel soit la gloire aux siècles des siècles! Amen.
6
Je m'étonne de ce que vous passez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, à un évangile différent, qui n'en est pas un autre;
7
mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent pervertir l'évangile du Christ.
8
Mais quand nous-mêmes, ou quand un ange venu du ciel vous évangéliserait outre ce que nous vous avons évangélisé, qu'il soit anathème.
9
Comme nous l'avons déjà dit, maintenant aussi je le dis encore: si quelqu'un vous évangélise outre ce que vous avez reçu, qu'il soit anathème.
10
Car maintenant, est ce que je m'applique à satisfaire des hommes, ou Dieu? Ou est-ce que je cherche à complaire à des hommes? Si je complaisais encore à des hommes, je ne serais pas esclave de Christ.
11
Or je vous fais savoir, frères, que l'évangile qui a été annoncé par moi n'est pas selon l'homme.
12
Car moi, je ne l'ai pas reçu de l'homme non plus, ni appris, mais par la révélation de Jésus Christ.
13
Car vous avez ouï dire quelle a été autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais outre mesure l'assemblée de Dieu et la dévastais,
14
comment j'avançais dans le judaïsme plus que plusieurs de ceux de mon âge dans ma nation, étant le plus ardent zélateur des traditions de mes pères.
15
Mais quand il plut à Dieu, qui m'a mis à part dès le ventre de ma mère et qui m'a appelé par sa grâce,
16
de révéler son Fils en moi, afin que je l'annonçasse parmi les nations, aussitôt, je ne pris pas conseil de la chair ni du sang,
17
ni ne montai à Jérusalem vers ceux qui étaient apôtres avant moi, mais je m'en allai en Arabie, et je retournai de nouveau à Damas.
18
Puis, trois ans après, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai chez lui quinze jours;
19
et je ne vis aucun autre des apôtres, sinon Jacques le frère du Seigneur.
20
Or dans les choses que je vous écris, voici, devant Dieu, je ne mens point.
21
Ensuite j'allai dans les pays de Syrie et de Cilicie.
22
Or j'étais inconnu de visage aux assemblées de la Judée qui sont en Christ,
23
seulement elles entendaient dire: Celui qui nous persécutait autrefois, annonce maintenant la foi qu'il détruisait jadis;
24
et elles glorifiaient Dieu à cause de moi.

Galates chapitre 2

1
Ensuite, au bout de quatorze ans, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, prenant aussi Tite avec moi.
2
Or j'y montai selon une révélation, et je leur exposai l'évangile que je prêche parmi les nations, mais, dans le particulier, à ceux qui étaient considérés, de peur qu'en quelque manière je ne courusse ou n'eusse couru en vain
3
(cependant, même Tite qui était avec moi, quoiqu'il fût Grec, ne fut pas contraint à être circoncis):
4
et cela à cause des faux frères, furtivement introduits, qui s'étaient insinués pour épier la liberté que nous avons dans le Christ Jésus, afin de nous réduire à la servitude;
5
auxquels nous n'avons pas cédé par soumission, non pas même un moment, afin que la vérité de l'évangile demeurât avec vous.
6
Or, de ceux qui étaient considérés comme étant quelque chose..., quels qu'ils aient pu être, cela ne m'importe en rien: Dieu n'a point égard à l'apparence de l'homme..., à moi, certes, ceux qui étaient considérés n'ont rien communiqué de plus;
7
mais au contraire, ayant vu que l'évangile de l'incirconcision m'a été confié, comme celui de la circoncision l'a été à Pierre,
8
(car celui qui a opéré en Pierre pour l'apostolat de la circoncision a opéré en moi aussi envers les nations,)
9
et ayant reconnu la grâce qui m'a été donnée, Jacques, et Céphas, et Jean, qui étaient considérés comme étant des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions vers les nations, et eux vers la circoncision,
10
voulant seulement que nous nous souvinssions des pauvres, ce qu'aussi je me suis appliqué à faire.
11
Mais quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était condamné.
12
Car, avant que quelques-uns fussent venus d'auprès de Jacques, il mangeait avec ceux des nations; mais quand ceux-là furent venus, il se retira et se sépara lui-même, craignant ceux de la circoncision;
13
et les autres Juifs aussi usèrent de dissimulation avec lui, de sorte que Barnabas même fut entraîné avec eux par leur dissimulation.
14
Mais quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit, selon la vérité de l'évangile, je dis à Céphas devant tous: Si toi qui es juif, tu vis comme les nations et non pas comme les juifs, comment contrains-tu les nations à judaïser?
15
Nous qui, de nature, sommes juifs et non point pécheurs d'entre les nations,
16
sachant néanmoins que l'homme n'est pas justifié sur le principe des oeuvres de loi, ni autrement que par la foi en Jésus Christ, nous aussi, nous avons cru au Christ Jésus, afin que nous fussions justifiés sur le principe de la foi en Christ et non pas sur le principe des oeuvres de loi: parce que sur le principe des oeuvres de loi nulle chair ne sera justifiée.
17
Or si, en cherchant à être justifiés en Christ, nous-mêmes aussi nous avons été trouvés pécheurs, Christ donc est ministre de péché?
18
Qu'ainsi n'advienne! Car si ces mêmes choses que j'ai renversées, je les réédifie, je me constitue transgresseur moi-même.
19
Car moi, par la loi, je suis mort à la loi, afin que je vive à Dieu.
20
Je suis crucifié avec Christ; et je ne vis plus, moi, mais Christ vit en moi; -et ce que je vis maintenant dans la chair, je le vis dans la foi, la foi au fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.
21
Je n'annule pas la grâce de Dieu; car si la justice est par la loi, Christ est donc mort pour rien.
Haut de page